Live : “LaFrae Sci and the 13th amendment ?” à Sons d’hiver

Diffusion sur Culturebox et Mezzo. Tourné au festival Sons d’hiver 2014 – Production Oléo films.

” LaFrae Sci and The 13th Amendment ? ” est une petite perle de la nouvelle musique new-yorkaise, qui va donner à Sons d’hiver son tout premier concert en Europe. Fondé il y a trois ans par la batteuse et l’activiste LaFrae Sci, ambassadrice culturelle pour le compte du département d’État Américain, elle a donné de nombreux ateliers autour du gospel, du blues, de l’improvisation. L’ensemble des musiciens qui forment ” LaFrae Sci and The 13th Amendment ? ” s’inscrivent dans la mouvance de la Black Rock Coalition, sur un spectre riche de toutes les couleurs des musiques actuelles d’origines afro-américaines. Leur musique est ainsi un subtil mélange de gospel, de blues, de jazz, de rock et d’électro, retravaillé par le sel mercuriel de l’improvisation. Reprenant des classiques du fond des temps tel le negro spiritual Wade in the Water, ou des temps modernes telle la composition Fables of Faubus de Charles Mingus, ils se réfèrent ensemble, dans une démarche qui conjugue histoire musicale et histoire sociale, au treizième amendement de la constitution américaine, celui qui a aboli l’esclavage, celui du rêve d’affranchissement de toute barrière entre les hommes, entre les musiques. Et le point d’interrogation final, derrière le nom du groupe, nous invite à réfléchir : est-ce que tout a été fait en ce sens ? Tout reste-t-il à faire ?

La distribution de l’orchestre vaut également qu’on la détaille. La violoniste Mazz Swift, instrumentiste et improvisatrice hors pair, est aussi une chanteuse remarquable, aussi à l’aise pour interpréter des œuvres de musique contemporaine que pour se livrer corps et âme à la musique traditionnelle irlandaise, ou pour se mélanger à la tribu Burnt Sugar et à la famille du Vision Festival. D’autres cordes soutiennent son chant, celles de la jeune harpiste Brandee Younger, à découvrir, qui a déjà eu l’occasion de se produire avec Ravi Coltrane, Common, Talib Kweli ou Drake, tout en mettant son talent au service des compositions de Fauré ou de Ravel avec le Harlem Chamber Music. Le bassiste panaméen Alex Blake apportera son expérience du rythme, fichant dans le sol un son de contrebasse qui a porté et transporté les orchestres de Mc Coy Tyner, Pharoah Sanders, Frank Lowe, Célia Cruz, Mongo Santamaria… et surtout son grand ami Randy Weston. Micah Gaugh est l’expressivité faite homme ou saxophone, avec un son tremblé, frémissant, à nul autre pareil. ” LaFrae Sci and The 13th Amendment ? ” : une nouvelle assemblée constituante de musiciens décidément créateurs, prêts à redéfinir les règles du jeu.” source Sons d’hiver

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *